Chapitre 2:- Problèmes à l'Horizon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 2:- Problèmes à l'Horizon

Message par Leslou Xoupyu le Lun 8 Aoû - 19:25

~Chapitre 2:- Problèmes à l'Horizon


La forêt regorgeait de petites choses qui émerveillaient les sens. Elle était diversifiée si bien qu'à certains endroits, le parterre ressemblait à un arc-en-ciel avec ses fleurs colorées et ses buissons verdoyants et ces li....

«—Des licornes à hyrule, tes sérieuse la !? me disa Ganondorf
«—Dacore, pas de licornes '^'»

Ils y avait des arbres dont les troncs étaient énormes, protégeaient le tout des rayons du soleil, ce qui lui permettait de s'épanouir pleinement. Les buissons étaient nombreux et hauts. Certains endroits étaient caillouteux, et, si on tendait l'oreille, on entendait un cours d'eau non loin de là, un fleuve qui s'écoulait paisiblement entre la verdure qui serpentait tout le long de la forêt. On pouvait trouver quelques fruits, tels que des fraises et des mûres, et des pommes un peu plus haut. Les animaux étaient rares, certainement entrain de dormir dans leurs terriers ou abrités dans le creux d'un arbre, mais les insectes, eux pullulaient, ce qui troublait ce tableau presque parfait.

Mais la nature n'était pas la principale préoccupation de Ganondorf.

Il parcourait vivement cette même forêt, à la recherche de ses compagnons disparus. Il ne s'inquiétait pas, ce n'était pas comme s'il avait un quelconque attachement pour l'un d'entre eux, mais la situation l'ennuyait plus qu'autre chose et il avait envie d'y remédier le plus vite possible. Tout en avançant, il écartait les branches touffues des grands buissons et criait de temps à autre un nom au hasard, des fois qu'on lui réponde. Mais il y avait déjà plus d'une demi-heure qu'il tournait, et ses recherches s'étaient avérées sans réponse. Son agacement augmentait de minute en minute, il savait que c'était une mauvaise idée d'aller à ce maudit lac. Et maintenant ? Il devait retrouver les autres et, une fois tous ensemble, ils aviseraient. Parce qu'ils étaient bien partis pour passer la nuit ici.

Un bruissement attira son attention. Le Gerudo s'immobilisa et tendit l'oreille, aux aguets. Il ne savait pas ce qui peuplait les environs, et bien qu'il soit le Seigneur du Malin, cela ne l'immunisait pas contre les attaques de monstres ou d'autres entités maléfiques. Il avait un certain contrôle qui avait ses limites, tout de même. Le bruissement retentit une nouvelle fois. Tous ses sens en alerte, il s'avança prudemment vers l'origine du bruit, préparant au cas où une boule d'énergie dont il avait le secret. Nouveau bruissement, mais également un éclat de voix. Une voix familière. Comprenant ce qu'il se passait, il baissa sa garde et avança sans crainte vers la source de ces nuisances sonores, qu'il trouva sans mal.


Ghirahim pendait à une branche, sa cape bordeaux coincée et l'étranglant à moitié, et il essayait vainement de s'en débattre à grands moulinets de bras et de jambes. Il gesticulait en proférant diverses insultes et malédictions. En dessous de lui, Xanto, plié en deux et qui était vraisemblablement mort de rire. Bien que la situation soit assez cocasse, Ganondorf sentit l'exaspération monter lentement en lui.

« XANTO ! hurla le Monarque Démoniaque. Pour la dernière fois, aide-moi à descendre de là au lieu de te moquer ou tu vas amèrement le regretter ! »

Sa voix éraillée indiquait qu'il criait depuis un certain moment, et pourtant, il n'avait bénéficié d'aucune aide de son ami. Tandis que le premier continuait à gigoter, Ganondorf fit quelques pas et, à l'aide de sa magie, il détruisit la base de la branche incriminée qui retenait Ghirahim.

Ce dernier tomba en bas de l'arbre en poussant un long hurlement strident. Ganondorf se massa le front : et ça se proclamait Monarque Démoniaque, ça ? En tremblant, les jambes flageolantes, le démon se releva et tenta de remettre sa cape quelque peu déchirée comme il le fallait. Une fois qu'il se fut suffisamment arrangé pour que sa "beauté fatale" ne soit pas atteinte, il continua à invectiver Xanto, qui se remettait à peine de sa crise de rire.

« Espèce de sale traître, monstre sans cœur, noix mojo pourrie, moblin baveux, démon incapable, au lieu de rester ici et de te moquer, tu aurais pu faire l'effort de m'aider ! J'ai dû attendre que la branche craque pour daigner enfin toucher le sol !

— Ce n'est pas tout à fait vrai. »

Les deux sursautèrent et pivotèrent vers Ganondorf, qui venait vers eux.

« Où sont les autres ? interrogea-t-il une fois devant eux.

— On n'en sait rien, répondit Xanto en haussant les épaules, on a atterri tous les deux ici, et on n'a pas bougé. On n'a pas pu. »

Un petit gloussement lui échappa et il reçu un regard des plus meurtriers de la part de son voisin.

« Il faut les retrouver avant d'envisager de s'en aller d'ici.

— Est-ce vraiment nécessaire ? geignit Ghirahim. Qui sait, la chute les a peut-être tués, ou autre chose.

— Si quelque chose de cette forêt les a tués, c'est susceptible de nous tuer aussi », répondit aigrement le Gerudo.

Les deux autres s'échangèrent un regard d'inquiétude.

« Et si tu rappelais ton dragon ? proposa Xanto. Les arbres sont imposants, mais du ciel, on peut certainement les repérer rapidement.

— Survoler la forêt une nouvelle fois est dangereux, on pourrait se faire attaquer encore une fois. Et à l'heure qu'il est, mon dragon est déjà très loin.

— Il est d'une fidélité…

— Silence, Ghirahim ! Épargne-nous tes commentaires et mettons-nous en route. »

Et ils se mirent en chemin, avec le moral plus ou moins entamé.

...[...]...

« C'était quoi ça ? »

Vaati tendit l'oreille. Il aurait juré avoir entendu un hurlement au loin. Un hurlement typique de Ghirahim, d'ailleurs.

« Quelqu'un a poussé un hurlement.

— J'ai rien entendu, c'était ton imagination. Le peu de vent qu'il y a doit sûrement te murmurer à l'oreille. »

Cia émit un petit bruit d'agacement et se laissa aller contre le tronc d'arbre contre lequel elle était allongée, agitant vivement sa main près de son visage.

Bien que les arbres protégeaient la forêt du soleil meurtrier d'en haut, la chaleur n'en restait pas moins étouffante, plus qu'à l'accoutumée. Certains auraient pu penser que les lieux seraient frais, bien à l'abri, mais non. La chaleur s'accumulait et rendait les lieux invivables. Le Mage du Vent essuya son front trempé de sueur et se tourna vers sa compagne, qui se prélassait.

« On devrait aller à la recherche des autres, dit le Minish.

— On devrait, acquiesça de mauvaise grâce la femme, ou certainement sont-ils également à notre recherche. Ils ont plus de chance de nous trouver si on reste ici. »

Un silence accueillit ses paroles. Consterné, Vaati observa Cya, qui n'avait pas la moindre once de compassion pour ses camarades perdus quelque part dans cette immense cambrousse.

« Tu n'as juste pas envie de bouger, constata-t-il.

— Voilà, ricana Cya. Tiens, puisque tu es si perspicace, tu peux m'expliquer ce qu'il s'est passé entre le dragon et la forêt ? »

Il se mit à réfléchir. C'est vrai qu'il ne s'était pas interrogé sur la question. Il descendit de son perchoir, un rocher immense, et il s'assit contre ce dernier. Il était légèrement frais.

— Il semblerait que cette forêt possède un semblant d'âme, je le sens. Elle a senti que des entités maléfiques passaient au-dessus d'elle et elle nous a attiré ici.

— Et tu n'aurais pas pu nous prévenir que cela arriverait ? cracha la sorcière.

— Si j'avais su que cela arriverait, on n'aurait jamais entrepris cette escapade », rétorqua son vis-à-vis avec violence.

Elle soupira bruyamment et continua à s'éventer en ignorant royalement l'autre démon. Vaati aussi soupira, tapant sa tête contre son appui de pierre. Ça allait être très long.

....[...]...

Dark ouvrit un œil, difficilement. La lumière était trop forte, il le referma presqu'aussitôt. Il se remua un peu, secouant ses membres endoloris et, les yeux clos, il tenta de se remémorer les derniers événements. La chaleur qu'il sentait autour de lui lui rappela que cette journée était une journée chaude, comme les autres avant. Il se rappelait être allé à la forteresse, puis chez Vaati. Et ils étaient partis. Se baigner. Oui, c'était ça. Ils devaient aller se baigner tous. Mais que s'était-il passé ensuite ?

Rassemblant ses forces, il tenta de rouvrir un œil. La lumière était toujours aussi intense, mais moins que la première fois. Dans un gémissement, il roula sur le côté et trouva de l'ombre, ce qui le rassura. Il détestait le soleil. A l'abri, il se redressa et regarda son environnement. Des arbres, des fleurs, de l'herbe. Un petit cri lui échappa et il donna une tape dans son cou. Il y avait des insectes aussi.

Il se mit sur ses deux jambes, confus. Ils avaient bien survolé une forêt, mais de là à s'y retrouver, il n'avait toujours pas compris. Peut-être était-il tombé du dragon… ou peut-être avaient-ils été attaqués. Il avait un vague souvenir de lianes.

Il regarda autour de lui, et réalisa qu'à part le silence qui lui tenait compagnie, il était seul.

« Et merde. »

...[...]...

Ils avaient cherché de longues heures durant, tourné entre les arbres, crié, mais rien n'y fit. Alors que la lumière déclinait dangereusement, Ganondorf, Ghirahim et Xanto n'avaient retrouvé personne. Pas l'ombre de leurs trois camarades, et la forêt était immense, ils pouvaient être n'importe où.

« On ne pourrait pas les abandonner ici ? »

Ganondorf tourna la tête vers Ghirahim. Cet homme avait le don incroyable de se plaindre sans jamais s'arrêter, et même après quelques remontrances. Si on considérait que ces remontrances allaient jusqu'aux blessures. La gifle qu'il avait pris une heure avant ne l'avait pas découragé, au contraire, il gémissait deux fois plus. Même Xanto, qui était pourtant réputé pour posséder une patience hors du commun, commençait à être passablement énervé par ses agissements puérils. Et le pire, dans tout ça, c'est que c'était un démon puissant qui avait réussi à se hisser assez haut dans la hiérarchie. Quelle désolation pour les démons.

« Tu aurais aimé qu'on t'abandonne, si ça avait été toi ? demanda le Seigneur du Malin d'une voix lasse.

— … Je n'aurais pas aimé, concéda-t-il après avoir réfléchi quelques secondes.

— Bien, alors tais-toi. Tes geigneries ne nous font pas avancer. »

Le Monarque fit la gueule, mais accepta de se taire, ce qui ravit ses deux camarades.

Après encore une longue heure de déambulation, ils décidèrent d'un accord tacite de s'arrêter pour la nuit. La lumière déclinait rapidement et continuer l'exploration en pleine nuit, c'était du suicide.

« Bon, faisons un feu, dit Ganondorf. On continuera demain, je pense que les autres seront aussi avisés. »

Ses deux compagnons hochèrent la tête et allèrent chercher du bois dans les alentours.

...[...]...

« Un feu ? »

La sorcière avait arrêté de s'éventer et regardait maintenant le Minish avec des yeux ronds.

« La nuit va tomber, il faut faire un feu, expliqua-t-il en soupirant.

— Un feu ! s'étrangla Cya. Tu veux faire un feu avec une chaleur pareille ? Ta tête a été sévèrement touchée, mon pauvre !

— Et tu comptes rester ici dans le noir complet ? On ne sait pas ce qui rôde dans la forêt, et si on se faisait attaquer pendant notre sommeil ? »

Elle grogna et reprit son activité.

« Du feu, marmonna-t-elle. Il fait déjà chaud, et il veut faire un feu…

— C'est pour apporter un semblant de lumière, rétorqua sèchement Vaati. Si tu as trop chaud, tu pourras toujours t'éloigner et aller autre part.

— Il faut trouver de quoi manger aussi. »

Vaati regarda Cya, allongée de tout son long par terre.

« Et si tu allais cueillir quelques fruits tant qu'il fait encore jour ? tenta-t-il.

— Tu m'as pris pour la bonne de service ? répondit-elle, acide.

— J'allume le feu, tu peux bien faire ça. »

Elle le fixa longuement, avant de soupirer et de se lever à contrecœur. Le Mage du Vent soupira. Enfin un peu de tranquillité.

...[...]...

Il avait eu du mal, mais il avait réussi à se hisser suffisamment haut dans un arbre pour qu'il se sente en sécurité, ou du moins pour la nuit. Dark avait déniché une branche assez large pour qu'il puisse s'allonger sans craindre de tomber en bas durant son sommeil. A bout de souffle, il sortit les quelques fruits qu'il avait ramassé durant son trajet et entreprit de les manger lentement. Il avait erré tout l'après-midi, sans résultat. Il était perdu, irrémédiablement, et seul. Il ne savait pas ce qu'il était advenu de ses camarades. Et cette forêt lui semblait vraiment mauvaise, il ne savait pas ce qu'elle renfermait.

Il étira ses membres endoloris et s'allongea. Le bois n'était pas ce qu'il y avait de plus confortable, mais c'était moins que rien.

En bas, des ombres s'activaient.

...[...]...

« C'était quoi ce bruit ? »

Ghirahim s'était brusquement redressé.

« Tu ne vas pas commencer à faire ta gamine apeurée…

— Je suis sérieux, grinça le Monarque, j'ai entendu quelque chose. »

Ils se taisent tous, écoutant leur environnement. Mais étonnement, seul le silence leur répondit.

« Tu as rêvé, lui dit Xanto, il n'y a rien.

— Mais puisque je vous dis qu'il y avait quelque chose !

— Tu es agaçant, grommela Ganondorf, puisqu'on te dit qu'il n'y a… »

Un bruissement se fit soudain entendre, stoppant la conversation.

Ils bondirent tous les trois sur leurs jambes et se tournèrent vers la possible provenance du bruit. Ils cherchèrent des yeux ce qui avait bien pu provoquer ce dernier, mais dans l'obscurité, en dehors du champ de lumière que leur fournissait le feu, et avec les plaintes de Ghirahim qui répétait « Je vous l'avais dit ! », ils ne virent rien. Ou, du moins, jusqu'à ce qu'un nouveau bruissement retentisse.

Surgissant des buissons, langue pendante et lèvres retroussées, trois lobos s'avancèrent vers eux.


___Fin du Chapitre 2___
avatar
Leslou Xoupyu
Admin

Messages : 1121
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 18
Localisation : dans mon lit '-'

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 2:- Problèmes à l'Horizon

Message par Le Banni le Lun 8 Aoû - 19:38

first
avatar
Le Banni
Admin

Messages : 1593
Date d'inscription : 25/07/2016
Localisation : EN FRANCE MAGGLE !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 2:- Problèmes à l'Horizon

Message par Leslou Xoupyu le Lun 8 Aoû - 20:06

nan mwa first =p
avatar
Leslou Xoupyu
Admin

Messages : 1121
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 18
Localisation : dans mon lit '-'

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 2:- Problèmes à l'Horizon

Message par L'autre Banni le Ven 26 Aoû - 10:29

twirst
avatar
L'autre Banni

Messages : 681
Date d'inscription : 28/07/2016
Age : 13
Localisation : Grillby's

Voir le profil de l'utilisateur http://aks-hakumaru.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 2:- Problèmes à l'Horizon

Message par Leslou Xoupyu le Ven 26 Aoû - 10:33

XD
avatar
Leslou Xoupyu
Admin

Messages : 1121
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 18
Localisation : dans mon lit '-'

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 2:- Problèmes à l'Horizon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum